Un lieu où renaître

L’un des meilleurs centres bien-être et cancer des Etats-Unis est basé à Atlanta. J’ai participé à certains cours et ateliers qu’offre le centre, en tant que personne ayant été atteinte d’un cancer, et j’ai été bluffée par la créativité et la vivance de mes camarades de classe.

L’automne dernier, je m’étais mise en tête d’enseigner la yoga thérapie dans des centres de soin pour personnes atteintes d’un cancer. C’est comme cela que je suis tombée sur le Piedmont Cancer Wellness Center à Atlanta. Et c’est dans cet objectif que j’ai rencontré la responsable du centre, Carolyn Helmer. Ayant moi-même eu deux cancers, Carolyn m’a suggéré de commencer par participer à des ateliers et des cours offerts gratuitement par le centre. « Vous aurez ainsi une idée du lieu et apprendrez à connaitre les personnes qui viennent se ressourcer ici ainsi que les soignants ».

Sa proposition m’a quelque peu déroutée au début. J’étais convaincue que la yoga thérapie pouvait aider toute personne qui avait eu une expérience de cette maladie et j’étais décidée à enseigner cette discipline auprès de ce public. Par contre, je n’avais pas du tout envie de me retrouver au milieu de personnes en traitement qui, j’imaginais, ressemblaient à des zombies.

J’ai tout de même accepté la proposition de Carolyn. Du jour au lendemain, j’ai rencontré des personnes qui étaient ou avaient été affectées par le cancer du sein, le cancer des poumons et bien d’autres.

J’ai aussi été à la rencontre d’une chose que je n’avais pas imaginé trouver dans un lieu comme celui-ci–beaucoup de vivance.

J’ai participé à des séances de collage, des cours de yoga et des ateliers de développement personnel. Avec les autres participants, je partageais l’expérience d’avoir été face à une maladie qui nous avait chacun et chacune mise devant notre propre mortalité.

Je retrouvais souvent Cookie. Elle avait été atteinte d’un cancer du pancréas sept ans plus tôt et était en rémission. J’avais remarqué son air espiègle et ses remarques pertinentes pendant les ateliers. J’ai eu l’occasion d’échanger avec elle pendant un déjeuner. « Si cet endroit n’avait pas existé, je ne serai plus ici aujourd’hui », m’a-t-elle confié.

Un des ateliers auxquels j’ai participé avait pour objectif de nous faire prendre conscience comment prendre soin de soi. Le thérapeute-animateur nous a demandé de former des groupes de trois personnes et d’inventer une citation qui, pour nous, décrivait ce que prendre soin de soi voulait dire. Adele, Elizabeth et moi étions enthousiasmées par notre trouvaille : « Laissez tomber le masque de la perfection et remplacez-le par l’authenticité. Laissez votre créativité s’exprimer et accueillez l’inconnu à bras ouvert ».

Après l’atelier, j’ai pris l’ascenseur, puis traversé le lobby du bâtiment. Je me suis soudain arretée. Les personnes que je rencontrais, les employés et les visiteurs, avaient l’air vides et sans vie. Une pensée a traversé mon esprit. Je venais de passer trois heures avec des « cancéreux » qui avaient l’air plus vivants que les personnes en bonne santé . J’ai sourit en prenant conscience, qu’au final, les zombies me plaisaient bien.

Le visuel en haut de cette page est un collage que j’ai créé pendant la session « Soul Collage » du 5 janvier 2019. La carte s’intitule « Je te vois ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *