Une belle personne

J’ai décidé de me faire un cadeau : de voir, vraiment regarder–enfin–la belle personne que je suis.

Octobre, c’est le mois consacré à la sensibilisation au cancer du sein. D’habitude à cette période de l’année, j’écris un post sur ma propre expérience de cette maladie. Cette année, j’avais envie de faire différemment. J’avais besoin de voir ces choses, trois choses, qui font de moi une belle personne.

Mon secret

J’ai un secret : une connaissance profonde des sentiments et des émotions, une connaissance de ce qui fait l’humanité de l’autre. Cette connaissance fait partie de mon ADN. C’est un désir unsatiable de découvrir de nouveaux mondes–quels qu’ils soient–, d’aller à la rencontre de l’âme de l’autre et de le comprendre. Que je passe un après-midi dans un festival Malcom X, un week-end dans une communauté hippy ou que je sois invitée à une réunion d’Alcooliques Anonymes pour écouter le témoignage d’un ancien alcoolique, j’ai la capacité de connecter avec l’autre. Parfois, j’ai le sentiment de connecter avec l’autre comme si je pouvais être sa meilleure amie.

Surmonter

Traverser deux cancers, immigrer de l’autre coté de l’océan, vivre en couple, surmonter la perte d’un être cher, un divorce, gérer un changement radical de carrière… Le tout en continuant de croire en l’amour, en la possibilité de construire ensemble et… en continuant à danser. Je navigue parmi les épreuves avec, toujours, la volonté de les surmonter, avec la croyance que tout est toujours possible. Eh ! Vous, mes anges, là-haut ! Faites en sorte que ma volonté reste intacte !

Authenticité

« Restez vous-même ». C’est Leif Roland, mon thérapeute et formateur en gestalt à l’époque, qui m’a fait cette demande quelques mois après mon arrivée aux Etats-Unis , il y a treize ans. Immergée du jour au lendemain dans une culture qui m’était inconnue, je me sentais paralysée par ce que j’imaginais que l’on attendait que je sois : une femme polie, souriante et heureuse, quelles que soient les circonstances. Avec cette simple phrase, c’est comme si Leif m’avait donné la permission de rester moi-même. Et je le suis restée, envers et contre tout.

Et vous ? Quelles sont ces choses qui font de vous une belle personne ?

Autre post sur le même sujet :
« Octobre rose » : c’est l’intuition qui a sauvé mon sein (4 oct. 2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *